Les qualités indispensables d’une tablette graphique

Publié le : 19/08/2020 18:14:52
Catégories : News

Quelles sont les fonctionnalités essentielles d’une tablette graphique en 2020 ?

Pour les professionnels de l’animation, du design et de l’infographie, une tablette graphique doit être complète et adaptée à toutes les tâches du quotidien. Alors que le dessin sur papier décline doucement, les tablettes graphiques se sont adaptées ces dernières années pour évoluer vers des modèles toujours plus performants et diversifiés, afin de remplacer ou de compléter le crayon et la souris.

Tout d’abord il existe deux types 3 types de tablettes graphiques.

tablette graphique

Les différents types de tablettes graphiques

Tablette classique.
Les tablettes de type wacom intuos, les premières du genre, utilisées depuis de nombreuses années pour la création graphique, il s’agit d’une surface plane sur lequel on manipule un stylet pour dessiner. La tablette est posée horizontalement devant l’ordinateur et vient compléter la souris. Le stylet possède un certain nombre de niveaux de pression pour simuler la grosseur du trait lors du dessin. La tablette est connectée en USB ou sans fil à l’ordinateur. Elle ne possède pas d’écran ni de logiciels intégrés. Il s’agit du modèle le plus simple et plus accessible (les premiers modèles sont à moins de 100€).

Tablette écran.
Modèle un peu plus évolué que le précédent, la tablette fait également office d’écran, ce qui permet de travailler directement sur l’écran de l’ordinateur, à l’horizontal ou avec une inclinaison (grâce à un pied – stand). L’écran de la tablette possède une surface sensible à la pression pour le dessin. Ce type de tablette est connecté à l’ordinateur ou au portable via un retour écran et une connexion USB ou sans fil. La tablette n’intègre pas de logiciels, ceux-ci sont installés sur l’ordinateur utilisés. (Mac ou PC).
Chez Wacom : gamme Cintiq / Cintiq Pro et Wacom One.

Tablette autonome.
Ce dernier type de tablette, englobe différents types de configurations et de périphériques, de la tablette wacom Mobile Studio Pro à l’iPad Pro, en passant par toutes les tablettes et portables supportant un stylet (iOS, Android, PC…). Dans ce cas la tablette est autonome, le système d’exploitation et les logiciels sont installées sur la tablette. Il s’agit du modèle le plus évolué de la gamme. On y retrouve Wacom, Apple, HP et d’autres constructeurs.
 
Certaines fonctionnalités restent essentielles pour tout professionnel, qu’il est important de rappeler.

tablette graphique

Une résolution d’écran suffisante

Que ce soit en version autonome ou en tablette écran, la surface d’utilisation, la résolution de l’écran de travail ainsi que la colorimétrie sont des points importants. La productivité et le rendu seront optimaux. En fonction des caractéristiques et de la qualité de l’appareil, un bon écran améliore grandement la précision des traits et donc la réussite de vos travaux.
Afin de tirer profit au maximum de l’écran, la résolution choisie doit être minutieusement étudiée. Mesurée en LPI (Line per inch ou ligne par pouce en français), elle évalue la capacité de votre écran à retranscrire avec précision les traits dessinés à l’aide du stylet. Il est recommandé de sélectionner une résolution d’approximativement 5080 LPI.
À titre de comparaison, pour des modèles d’entrée de gamme la résolution optimale est estimée à environ 1000 LPI. Bien entendu, le choix du stylet sera également une caractéristique déterminante pour votre tablette graphique.

Une sensibilité tactile adaptée

La sensibilité tactile d’une tablette graphique est cruciale pour une utilisation au quotidien. En effet, elle garantit à l’utilisateur une maîtrise et un contrôle sur chaque trait ainsi que sur le rendu final de ses travaux. En pratique, elle se manifeste par la définition du niveau de pression exercée par le stylet. Elle influe donc directement sur l’épaisseur des traits ainsi que sur la mise en couleur, qui sera plus ou moins dense.
Les professionnels doivent donc se tourner vers une sensibilité comprise entre 3000 et 8192 niveaux de pression. Bien entendu, plus une sensibilité est élevée, plus le prix risque d’être élevé aussi. C’est une garantie de qualité du matériel qui n’est pas négligeable et devient même nécessaire. Par exemple, la marque Wacom, leader du marché, propose pour la majorité de ses modèles une sensibilité de 8192 points de pression, notamment grâce au Pro Pen 2.

Un format confortable

Avant de réfléchir à la taille optimale de votre tablette graphique, il est important de tenir compte de certains paramètres qui peuvent influencer votre choix en fonction de votre profil. En effet, la taille de la tablette graphique n’est pas équivalente à la surface de travail : nombre d’appareils disposent de boutons sur le côté de l’écran correspondant à des raccourcis. De plus, il vous faut prendre en compte le critère de la portabilité de votre tablette graphique.
Si vous souhaitez l’avoir avec vous partout où vous allez, avec un PC ou non, il faudra envisager de sacrifier de la surface au profit d’un format dont la prise en main et la compatibilité avec votre profil concorderont. Si, en revanche, vous souhaitez laisser votre tablette graphique sur votre lieu de travail ou dans votre bureau, le format portable n’a pas grand intérêt.
Ainsi, pour les professionnels, il est préférable et recommandé de se tourner vers un format A3 ou A4 afin de bénéficier d’une précision accrue. Dans le cas d’une tablette graphique A4, la taille de l’écran sera supérieure à 24 pouces. Dans ce cas, le prix sera nécessairement plus élevé que pour un format A5 ou A6.

L’inclinaison du stylet

Afin que vos travaux soient d’une qualité optimale, il est indéniable que la prise en compte de l’inclinaison du stylet par la tablette graphique est un incontournable. Dans les faits, l’inclinaison aura un effet plus ou moins important sur l’épaisseur des traits. Un appareil qui possède cette fonctionnalité ainsi qu’une sensibilité tactile élevée aura d’autant plus de chances de retranscrire avec exactitude vos traits pour ce rapprocher de celui du crayon.
Le stylet est alors, une fois de plus, un élément à ne pas négliger, en particulier grâce aux raccourcis programmables. Cette caractéristique n’est pas forcement indispensable pour tous mais pour dessiner c’est un atout de taille dont il est grandement préférable de disposer pour l’utilisation d’une tablette graphique.

Bibliothèque de logiciels

Une tablette graphique sans logiciels ne sert pas à grand-chose, l’utilisation professionnelle d’une tablette graphique requiert inévitablement la présence d’un ensemble de logiciels de création ainsi que de retouche. Que ce soit sur PC, Mac, iOS ou Android, il existe aujourd’hui de nombreux logiciels gratuits, en location ou à l’achat pour répondre à de nombreux besoin distinct : retouche photo, création graphique, animation, 3D…

Quelques logiciels fréquemment utilisés avec une tablette :
Suite Adobe CC (à la location) – photoshop, lightroom, after fx – Mac OS X, PC , iOS.
Krita (sous licence libre) – Windows, Mac OS X, Linux.
Gimp (sous licence libre) – Windows, Mac OS X, Linux.
Affinity (licence perpétuelle) Designer / Photo – Windows, Mac OS X.
Procreate (licence perpétuelle) paint et retouche photo sur iOS.
SkecthBook Pro (en location) dessin.
 

tablette graphique

Partager ce contenu